DS 23 INJECTION 5

0

Chapitre 5

 

 

 

 

La culbuterie est totalement oxydée, la logique dit qu’en 30 ans, l’huile est redescendue par gravité dans le carter, l’humidité même légère ambiante a fait son œuvre. Cette explication ne me satisfait pas, mais je n’en ai pas d’autre.

 

 

Avec celle là je comprendrais mieux

Même problème pour l’arbre à cames et les poussoirs, fuyant l’huile et se retrouvant grippés dans leurs chemises ( pour les poussoirs) et dans ses paliers pour l’arbre à came, aucune trace d’huile . Ce qui forcément cré un gros blocage moteur.

Plus bas, chemises, pistons et segments sont dépourvus d’huile et grippent dans les cylindres. Encore plus bas, tous les coussinets ont été graissés avec parcimonie , et ont accéléré l’usure de l’attelage mobile (vilebrequin, paliers, coussinets, cales de réglages etc ). Il ne reste lors du démontage aucune trace d’huile, tout est sec (sauf le carter) ==> ceci va dans le sens d’un moteur utilisé sous charge , à trop bas régime , se retrouvant ainsi en défaut de graissage (débit de pompe trop faible à des valeurs proches du ralenti).

 

Bref, le moteur était déjà très très fatigué et totalement hors cotes lors du blocage par la courroie perdue. C’est un moteur qui devait être bruyant, poussif, et avec le témoin de pression d’huile s’allumant au ralenti.

La métrologie du moteur a rendu son verdict: Vilebrequin à rectifier, arbre à cames HS, tous les coussinets de l’attelage mobile HS, chemises avec déglaçage disparu, segment HS (pistons encore dans les cotes) queues de soupapes et guides hors côtes .
Filetage du cylindre 4- (celui côté pare brise) avec ajout d’un insert ( pas un filet rapporté, mais une technique qui nécessite une important filetage du puits de bougie et la pose d’une pièce ressemblant à un chemise avec un épaulement dans sa partie haute, et un double filetage- externe et interne) résultat bien supérieur à un filet rapporté.

Ce fameux 4ème cylindre a toujours été la cause de bien des maladresses.

Il faut un clef spéciale et la dépose d’un bouchon caoutchouc dans la baie de parebrise pour sortir et remettre sans risque la 4eme bougie. Dans le meilleurs des cas, la bougie 4 n’était pas remplacée, dans le pire, le filetage bousillé (si l’intervenant ne possédait pas le bon outil).

Ce qui a manifestement été le cas sur notre 23.

Je sais que vous aimez les photos, en voici une série non commentée, ça changera du bavardage

 

 

 

 

La boite n’a rien de particulier à signaler , et rien à remettre en état (c’est déjà ça), mis a part deux trois bricoles insignifiantes.

C’est quoi ce joint rouge? Une boite ne se remonte pas avec des joints, il y a des réglage extrêmement précis à faire notamment sur le différentiel. Ce joint rouge est une pâte hors de prix mais indispensable pour réassembler une boite à vitesse.

 

Auteur

Aucun commentaire

DS 23 injection 3

Chapitre 3   Je saute toutes les étapes pour vous en donner des nouvelles aujourd’hui et je reviendrai ensuite à toute les péripéties. Elle est ...