L’air comprimé, ou comment détecter simplement des pannes moteur.

0

Je vous avais promis, il y a bien longtemps, un article sur l’aide que peut nous apporter l’air comprimé  pour détecter des problèmes moteurs.

Il m’arrive quoi? Soupape grillée, joint de culasse hs, segmentation usée, etc…

Je vous avais, lors de je ne sais plus quel sujet, ( le temps efface vite la mémoire) conseillé de vous fabriquer un bougie évidée, prolongée d’un tube de cuivre. Ce n’était pas sans raison.

On commence par les compression moteur.

En général, un problème de compression provient d’une segmentation usée ou cassé, ou d’une soupape grillée.

Un compressiomètre seul ne vous donnera pas la réponse. On ajoute de l’huile dans le ou les cylindres suspects et on branche le compressiomètre.

La compression remonte, c’est un problème de piston. Elle reste identique c’est une soupape (mais laquelle ???)

Avec ce petit appareil constitué d’une bougie vide, vous serez très vite fixé(e)

Allez, on reprends. Cylindre 1 au PMH (attention à ne pas être en position de soupapes en bascules), donc on se repère sur le doigt d’allumeur il faut impérativement être en pleine compression moteur en commençant par le cylindre 1 (celui coté boite à vitesses)

Dans le tube en cuivre de la bougie ,dans lequel vous aurez installé un joint (même de plomberie) percé pour y passer la tête de soufflette. Restez à une pression de 1.5 bars, 2 au grand maxi (dans le cas contraire, l’air aura vite fait de pousser le piston si vous avez déposé les quatre bougies et que vos compressions sont bonnes)

Donc cylindre 1 au PMH, on injecte de l’air et on écoute. Un bruit de souffle dans l’admission, égal soupape d’admission grillée, dans le collecteur  d »échappement ? Gagné c’est celle d’échappement (attention, quand on perd à la dernière question, on perd tout. Cf Jean-paul Belmondo le professionnel).

Un bruit de souffle qui vient du bas, que vous pouvez entendre dans le carter moteur ou dans le reniflard d’huile inférieur ou par le bouchon de remplissage d’huile, = piston ou segmentation hs.
Des bulles d’air dans la nourrice d’eau , joint de culasse (l’air passant alors passant par la chambre de combustion).
De l’huile qui remonte dans la nourrice, joint de culasse au niveau d’un trou de graissage. Voilà pour le principal.
Vous recommencez ensuite  la manœuvre avec les 3 autres cylindres ,uniquement au PMH (je le reprécise ,je vais faire un petit texte rapide sur le sujet, jamais soupapes en bascule )Il vous suffit de suivre le distributeur dans l’ordre 1342 (sens horaire)et vous serez à chaque fois en pleine compression. Vous n’imaginez même pas la rapidité et la fiabilité de ce genre de contrôles. Pour ne pas vous tromper, cylindre 1 et doigt de distributeur a peu prés perpendiculaire à la culasse, vous êtes sur le cylindre1.(Uniquement les DS ie, les autres je ne sais pas! je n’ai pas de point commun avec le pic de la Mirandole, je suis incapable de me souvenir de tous les moteurs. A chaque véhicule ses particularités. Et n’accordez pas une confiance absolue au RTA.
Un exemple ? il y a environ 1 ou 2 ans , j’ai craqué pour une superbe Fiat 128 (30 ans sans jamais démarrer). Un truc stupide, le calage de la distribution, une simple courroie. Entre le v6 24 soupapes d’une Alfa-Romeo GTA et celui de la Fiat 128 , la Fiat c’est à peine 1/4 d’heure de travail,  l’Alfa plusieurs heures (pas sympa du tout) Et bien, sur la Fiat, la RTA a quand même fait moyen d’inverser le  cylindre 1 et le 4. D’après eux, cylindre 1 côté distribution, en réalité côté Boite. En se calant ainsi , jamais le moteur ne démarrerait. Seule solution en cas de doute, retirer le couvre culasse et chercher quelles soupapes sont réellement au PMH. (1 ou 4 ?)
Sur les rta de DS j’ai relevé beaucoup d’erreurs, et c’est pareil sur les Alfa-Roméo et sans doute toutes les RTA pour toutes les marques. Pas de confiance absolue, il vaut mieux vérifier par vous même
J’en reviens à l’appareil à pression d’air, Ça fait partie des trucs que je n’ai plus tellement envie de donner,( la CAA me reste vraiment en travers) alors profitez-en.
Il reste d’autres contrôles possibles, sous pression d’air mais ceux ci sont les plus difficiles à localiser
J’en profite pour vous conseillez de regarder les vidéos d’une femme qui s’est attaqué à un moteur de 2cv, plus probablement de méhari bien que j’aie un doute, et avec une belle énergie. Je ne cite jamais personne. Pour une fois je transgresse mes habitudes, je vous laisse regarder ce lien, il y a trois épisodes, celui-ci est le troisième.
Dimentica Salva

PS: je vous précise que ce compresseur n’est pas le mien, que je n’ai aucun rapport avec la marque présentée, pour info, j’utilise depuis près de 15 ans un compresseur de maque Prodif , c’est une machine bi-cylindres en fonte de 100 litres, qui a été est reste d’une incroyable fiabilité( là non plus je ne possède pas d’action chez Prodif ! Mais vu l’excellent matériel, il  mérite d’être cité) Dans tous les cas, je vous conseille pour un tas de raisons, un compresseur bicylindres de 100 litres mini et uniquement en fonte. Je n’en expliquerai pas ici les raisons
Alors? Salva et Dimentica se tournent les pouces ?

NB: Lorsque j’utilisais l’ancien hébergeur , il y avait une astuce supplémentaire en ligne, je vais vous la reproposer. Du côté ou je vous indique de mettre un joint du diamètre de l’embout de la soufflette, il y a une autre possibilité (réservée au débutants de l’audition): Braser une valve de vélo ou de voiture en lieu et place du joint (uniquement brasure à l’étain et chiffons imbibés d’eau avant d’effectuer la brasure)
Pourquoi? Dans la valve, il y a un joint d’étanchéité conique en caoutchouc. Si vous chauffer sans le protéger, la valve sera HS (idem pour votre appareil) . Les chiffons imbibés d’eau évitent d’atteindre une température trop élevée, mais permettent aussi de réaliser la brasure sans dégât. Ce système permet de bloquer toute circulation d’air, et de localiser plus facilement à l’oreille le point de fuite  (attention, une oreille sur un moteur très chaud ça peut bruler très fort MDR)
Je vous ferai, dans 8 jours ou un an (tout dépend du temps dispo, et de ma motivation) un tuto sur la fabrication de l’appareil avec valve et surtout (vues le nombre de demandes) comment braser du fer avec de l’étain , sans avoir pour résultat une quantité impressionnante de petites perles d’étain qui refusent de réaliser la moindre brasure

j’oubliais, le summum est de raccorder en parallèle avec cet appareil, un manomètre de pression . C’est vraiment très simple a faire
Je vous ferai (ne me demandez pas une date) , ce peut être dans huit jours comme 2 ans un tuto pour fabriquer l’appareil avec mano. Je le ferai, c’est promis…

Vous pourrai même faire votre plomberie! sans vous faire assassiner (financièrement) par un pro. Non non, je ne plaisante pas c’est la base de la plomberie.
Salva

Auteur

Aucun commentaire

DS 23 INJECTION 9

Chapitre 9 Apportez une attention particulière à toutes les refabrications, , les pochettes de joints en font partie. Enfin, moi je m’en fiche, je ne ...