Home / Forums / Forum technique / Injection / Régime moteur irrégulier

Régime moteur irrégulier

  • Auteur
    Messages
  • #8279

    Bourdon Marc
    Participant
    • Nombre de message:3
    • Bleusaille

    Bonjour, et merci pour la réponse à ma précédente question – je n’avais pas pu la lire, ayant eu des difficultés à me connecter-.
    Incidemment, le problème venait de la CAA un peu grippée, et surtout des durites connexes : ma DS était une BVH, transformée en BVM par le précédent propriétaire. Donc un raccord 3 voies reliait la CAA au collecteur d’air et au ralenti accéléré, et un orifice était nominalement obturé, mais pas si bien que ça. Retour à la normale ensuite.
    Mon problème aujourd’hui est plus atypique : après avoir changé rupteur, condensateur, fils et bougies, et la bobine, nettoyé et vérifié les rupteurs de la cassette dans le delco, je pensais avoir éliminé les causes d’une irrégularité de marche du moteur : démarrage normal, ralenti normal (sous l’effet de l’injection de départ à froid, ce qui me fait soupçonner l’injection) quelques secondes, puis tantôt il marche normalement, tantôt sur 2 ou même 3 cylindres, sans raison apparente.
    À noter que le calage de l’allumage a été fait au pifomètre, faute d’un stroboscope à disposition. Mais l’accélération est franche à partir du ralenti, je ne dois pas être loin du bon réglage.
    Bref, mon moteur galope, entre régime normal et soubresauts occasionnels. Et je ne sais plus que penser, sinon que l’injection est mal pilotée, mais pourquoi ?
    Je n’ai pas changé la sonde de température d’eau pour le moment.
    Si quelqu’un a une idée, je lui en serai reconnaissant. Merci d’avance,
    Marc Bourdon
    P.S. : serait-il possible d’avoir dans cette fenêtre des caractères plus foncés, de façon qu’un vieil homme fatigué puisse les lire sans avoir à s’approcher de l’écran ? Je n’ai pu corriger les fautes de frappe qu’après avoir posté ma question. Merci encore.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 mois et 1 semaine par Bourdon Marc.
    #8304

    Bourdon Marc
    Participant
    • Nombre de message:3
    • Bleusaille

    Bonjour,
    Je complête le texte précédent, car j’ai fini par identifier l’origine du problème.
    Si la pression d’essence était correcte au manomètre après que la pompe ait été amorcée, il n’en allait pas de même moteur tournant : elle chutait rapidement jusqu’à 0,7 bar, puis le moteur calait, en environ 45 secondes.
    Après vérification du circuit, pas de fuite, mais un collier (entrée de la pompe) un peu desserré, et le caoutchouc d’une durite vieilli.
    Contenu du réservoir vérifié (jauge aux 3/8° au tableau de bord, environ 50% de la hauteur au réservoir à la pige), et donc en présence d’essence, la pompe aspirait de l’air mêlé de carburant. Après changement du tuyau d’aspiration par un neuf, même problème : l’essence est pompée, puis c’est de l’air.
    Seule explication possible, quoique difficile à justifier : ayant “restomisé” le réservoir il y a plusieurs années, j’aurais obturé les passages bas dans le réservoir. Ce qui n’explique pas pourquoi j’ai pu parcourir plusieurs centaines de kilomètres sans incident – quelques ratés intempestifs mis à part, à vrai dire-.
    Bref, je dois rétablir la circulation d’essence entre le réservoir et l’espace de puisage. Si possible sans changer le réservoir. Quelqu’un a-t-il une idée ?

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.