Home / Forums / Forum technique / Hydraulique / explication et fonctionnement du correcteur de réembrayage – sujet transféré

explication et fonctionnement du correcteur de réembrayage – sujet transféré

  • Auteur
    Messages
  • #3178

    salva
    Maître des clés
    • Nombre de message:336
    • 3 chevrons

    ambulance
    5 Chevrons
    Messages: 104
    Le Samedi 12 Septembre 2015 à 18:13:23

    bonjour tous le monde,

    je suis avec Henri et on regarde le fonctionnement du correcteur de réembrayage
    et c’est dur de trouver des infos ou de la documentation
    est-ce que c’est un moteur qui force juste la décélération ou a-t-il un role d’information pour le
    régulateur centrifuge?


    François44
    3 Chevrons
    Messages: 39
    Le Dimanche 13 Septembre 2015 à 18:50:22

    Non, pas de moteur, ce n’est qu’un clapet contraint par un ressort, qui modifie le débit (donc la vitesse d’action) entre le bloc et le cylindre de débrayage en fonction de la position de la pédale d’accélérateur. En gros : pédale enfoncée = régime moteur rapide = réembrayage rapide
    pédale relevée=régime moteur lent = temps de « léchage » augmenté…

    Schéma trouvé sur ce forum :

    C’est parce que la lumière arrive plus vite que le son, que certains paraissent brillants avant d’avoir l’air con…. …..

    fdemail
    3 Chevrons
    Messages: 39
    Le Mercredi 09 Décembre 2015 à 10:40:54

    Je ne savais pas. Merci pour les infos
    DS21ie 1970 – Lotus Esprit 1988 – Austin Mini 1981


    HenriPiedsNus
    3 Chevrons
    Messages: 18
    Le Lundi 04 Janvier 2016 à 15:13:43

    Et pourtant … je viens de lire encore un message où le correcteur empêche le papillon de bouger!
    Avec Thomas (ambulance) on avit je crois réussi à comprendre, mais ma mémoire a des trous.
    Il semble bien que, si tu laisses le pied au plancher en montant une vitesse, un dispositif (le correcteur?) ramène le papillon pour faire tomber le régime pendant la phase « débrayage ».
    Je n’ai pas de DS injection sous la main, du coup je ne peux pas retrouver ce que j’avais compris.
    Henri

    #4332

    lhm
    Participant
    • Nombre de message:8
    • Confirmé

    Bonjour,

    Effectivement, le correcteur en position point mort, reçoit la pression du cylindre de débrayage et alimente le piston poussoir ( repairé en rouge

    sur la vue, que j’appellerais) , son déplacement met en butée l’ escargot excentrique, lié à l’axe de l’accélérateur, limitant ainsi sa rotation et de ce fait la montée en régime du moteur pendant la phase de débrayage.

    C’est valable pour les IE et le carbu.

    Et pour preuve : Si vous souhaitez avoir à l’arrêt, moteur au ralenti et au point mort, une accélération franche, vous serez obligé d’enclencher

    la  » bite de chien  » ( petit levier sous le volant qui sert à vider le cylindre d’embrayage et de couper l’alimentation du bloc hydraulique),

    le dit piston  1 du correcteur ne sera plus alimenté par la même action et ne se mettra plus en opposition à la commande d’accélérateur

    Cette fonction est bien ressentie par les conducteurs qui roulent pied au plancher

    Pour ceux qui désirent en savoir plus sur le fonctionnement, nous pouvons dire que ce correcteur

    a    5   phases de fonctionnement en liaison avec le bloc hydraulique.

    Prenons le cas d’un rétriogradage      3 > 2,

    • 1   position embrayé  > 3ème enclenchée
    • 2   débrayage             > pendant le passage 3ème – 2 ème
    • 3   débrayé                 > pendant le passage 3>2 par exemple ou PM
    • 4  réembrayage          >  2 ème enclenchée
    • 5  réembrayé              >  2 ème  enclenchée

    Les schémas  explicatifs de ces états que souhaiterais partager, son sur un format 600 x 400,

    Et je n’ai pas de copieuse réductrice pour le moment.

    Cet organe est  une prouesse en application hydraulique.  quel génie.

    D.P.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.