La sonde comporte 5 éléments principaux dont 2 contacteurs, un bilame, une résistance chauffante et une cartouche de cire.
Le contacteur 2 ( voir schéma) est commandé par la cartouche de cire via un piston qui en dessous de 27° ferme le contact et l’ouvre définitivement au dessus de cette température (jusqu’au prochain démarrage à froid).
Le rupteur 3 s’ouvre et se ferme environ toute les 5 secondes. C’est une résistance chauffante qui agit sur un bilame la traversant . A froid (en dessous de 27°) le bilame ferme le rupteur 3.
L’interrupteur 2 étant lui aussi fermé. le circuit est établi et l’injecteur alimenté électriquement, il injecte alors du carburant.

Ce bilame sous l’effet de la chaleur de la résistance se courbe et ouvre le rupteur 3.
Cette ouverture coupe la mise à la masse de la résistance et par conséquent l’alimentation de l’injecteur de départ..Le calculateur coupe alors l’arrivée positive de la résistance.
Puis, le bilame refroidit, ferme à nouveau le contact, l’injection reprend etc etc. Ce cycle se répète environ toutes les 5 secondes.
Lorsque le moteur dépasse la température de 27° ,l’interrupteur 2 s’ouvre définitivement et coupe ainsi l’injection de départ à froid. Celle-ci ne sera rétablie qu’au prochain démarrage , via le démarreur. Dans la réalité, il y a quelques données supplémentaires ( lors du démarrage à chaud) mais ça ne change rien au principe.
Donc: A la mise en action du démarreur ,c’est lui qui alimente alors la borne positive de la sonde et autorise l’injection d’essence. Si le moteur démarre, c’est le calculateur (via sa borne 1 qui prend le relais et alimente la sonde temporisée.

NB: il est normal que l’injecteur ne fonctionne pas lorsque le moteur n’est pas suffisamment froid . En principe 27° ,en pratique il y a une marge de quelques degrés.

NB:

-la doc citroën donne une température de coupure établie à 27° mais les sondes indiquent une température de 27° +/- 5°
-A noter que certaines DS IE à la sonde défaillante ont été bricolées ( ce n’est pas rare) en alimentant l’injecteur de départ en direct ,commandé par un inter au tableau de bord. Pour qui n’est pas au courant ,c’est une cause de noyage du moteur.Mais, c’est aussi un bon moyen de se dépanner en attendant de trouver une sonde lorsque celle d’origine a lâché.
Il est même parfaitement possible d’intercaler une centrale clignotante qui remplacera la temporisation et même de perfectionner encore en ajoutant un contacteur thermique. On a alors une sonde temporisée différente de l’origine, mais parfaitement fonctionnelle et à la portée d’un bricoleur.

Comment tester l’état de la sonde
Matériel nécessaire: Un multimètre, une pile de 9 volts, un verre d’eau chaude et un verre d’eau glacée.
Contrôle la résistance chauffante:
+/- 1 Ohm entre le câble à cosse plate et le corps de la sonde. Si
résistance infinie: fil à cosse plate coupé, ou contact oxydé sur sa vis
de connexion . Si ces 2 points sont OK : la résistance est coupée donc
HS.
Test du bilame: Placer le multimètre en test de
résistance placer une de ses pointes sur la cosse ronde de la sonde ,
l’autre sur le corps. La résistance doit indiquer environ 2,5 Ohms .
Connecter alors une pile de 9 volts: borne + de la pile reliée à la
cosse plate , borne – au corps de la sonde . Le multimètre ( toujours connecté au même points) doit
rapidement indiquer une résistance infinie (signe que le rupteur s’est
ouvert) .

Test du contacteur de la cartouche de cire:

Multimètre en résistance et cartouche de cire plongé dans l’eau glacée
la résistance mesurée entre la cosse ronde de la sonde et le corps de celle-ci doit être proche de 0 Ohms.
En plongeant ensuite la cartouche dans
l’eau très chaude , on doit rapidement voir la résistance augmenter pour
devenir infinie .
Derniers tests:
la résistance entre la cosse plate et le corps de sonde: +/- 2,5 ohms si la température est inférieure à 27° et résistance infinie au delà de +/- 30 °.
Résistance entre la cosse ronde et le corps +/- 25 Ohms

Si tous ces tests sont OK, la sonde rempli son rôle.

Ne jamais pratiquer de mesures sonde en place, (si elle n’a pas été déconnectée de ses bornes +et -) et encore moins y intercaler de tension électrique. Pour la sécurité du calculateur déconnecter systématiquement la batterie et déposer la sonde.

Un test à l’aide d’une pile de 9V convient tout à fait. Les cosses rondes et plates servent de détrompeur lors du raccordement sur la voiture. Je remercie Pascal07 pour m’avoir signalé un erreur d’écriture dans mon schéma
Et voici pour terminer ce post quelques photos de celle-ci déposée.