2 Juillet 2012

La bête noire réputée irréparable : la commande d’air additionnel, comment la reconditionner?
J’ai longtemps hésité avant de mettre ce tuto en ligne pour les raisons que j’ai déjà expliquées.
Cette fichue commande est systématiquement grippée après un très long arret d’une DS (et autres véhicules utilisant l’injection D-Jetronic) .Lorsque vous aurez procédé à son reconditionnement, elle vous laissera en paix durant de nombreuses années.
Au boulot!!!


Un bel exemplaire! Totalement grippé (La Ds est sans doute broyée depuis longtemps) La corrosion est pourtant superficielle.

Une bonne pulvérisation de WD 40 a été faite avant de dégrossir à la brosse métallique (à moins d’aimer respirer la poussiere d’oxyde d’alu qui attaque les poumons)

Dévissage des deux corps de la commande (écrous de 10)

Désaccouplage


Une vue sur la cartouche de cire qui baigne en temps normal dans le liquide de refroidissement, on remarque la couleur verdâtre prise par le cuivre qui n’a pas pris un bain de liquide de refroidissement depuis belle lurette.


Un nettoyage ( brosse métallique douce) de la cartouche et on se prépare à ouvrir la bête.

Une filiere de 12 et un tourne à gauche( magasin de bricolage pour ceux qui n’en ont pas)

Ne pas avoir peur de revenir en arriere pour éliminer les copeaux d’alu. La longueur totale du tube doit être filetée: On réparti ainsi mieux la force de traction sur l’ensemble du tube.

Le filetage est terminé.

Un coup de soufflette pour éliminer les copeaux de métal ,(sinon pratiquer le filetage tube à la verticale tourné vers le bas ou un nettoyage à l’essence))

Et on prépare un extracteur composé d’un boulon de 12 ( vis et écrou) et d’une douille de 27

On se prépare à mettre en place le boulon (vis passant au travers de la douille et écrou en appui sur celle-ci)


Positionnement de la douille (vérifier son diametre intérieur, la partie du corps qui va être extraite doit pouvoir rentrer dans la douille)

Mise en place du boulon (vis/écrou)

La BTR bloque la vis pendant que l’écrou met la douille en pression (il est important de bien vérifier que la partie à extraire rentre sans souci dans la douille)


L’ensemble cylindre piston s’insert progressivement dans la douille, tourner calmement pour éviter d’imposer une tension trop importante et trop rapide au tube .

L’ensemble sort du corps. Très noirci par un amalgame de la graisse  d’origine et des poussieres aspirées au gré de la propreté du filtre à air

On voit ici le piston en partie entouré de sa chemise

L’ensemble désaccouplé


Ici, au fond du corps, on distingue la tête du poussoir émergeant de la cartouche de cire.


Au tour de la cartouche de cire


Une douille pour maintenir le corps et laisser coulisser la cartouche (celle de gauche) , une autre à l’intérieur pour extraire la cartouche (à droite)


Voilà, c’est en place


Il ne reste plus qu’à serrer l’étau.La douille interne joue le rôle d’une presse pendant que l’externe maintient le corps et reçoit la cartouche.


La cartouche est extraite, encore logée dans sa cage de verrouillage


Une autre vue


La chemise le piston et le ressort vont être à nettoyer soigneusement (éliminer les éventuelles aspérités avec de l’abrasif très fin (grain 600 environ puis 1000). Ne pas hésiter à effectuer un polissage ( pâte à polir ou polish auto, pierre d’argent etc)


Petite démo du piston obturant la lumière d’air


Idem .Si le travail de nettoyage est fait soigneusement, avec un essai sans le ressort de contre poussée la simple gravité permet au piston de redescendre, et il doit coulisser sans le moindre point dur.


Contrôle de la cartouche.Si elle réagit, il n’y aura pas besoin de l’extraire se sa cage. Teste à 0° longueur hors tout 43 mm


Test à 40°, longueur hors tout 53 mm ,la cartouche est bonne pour le service.
Ces valeurs sont indicatives, l’essentiel reste la bonne réaction du piston de la cartouche.
A noter que si le piston sort de la cartouche, c’est sans conséquence, il n’y a pas de joint d’étanchéité, il suffit alors de le remboiter.( la cire et le piston sont séparés par un tube/membrane étanche)


Sur l’autre corps de commande ,on extrait le joint torique complétement sec et tassé. Bien nettoyer son logement.


Une vue d’ensemble de la commande en pièces


Repose de la cartouche


Elle s’insère à la main sur quelques millimètres


Puis une douille et l’étau en guise de presse (penser à protéger le corps des dents de l’étau par une petite plaque d’acier ou une douille de Ø égal)


La sonde est en place


On réassemble l’autre côté du corps

Ressort dans la chemise,


On va ajouter le piston. A ce stade, je conseille de l’enduire d’une très légère pellicule de graisse graphitée, ou de toute graisse dont la stabilité dans le temps ne fera pas défaut.


Positionnement en maintenant le ressort comprimé à la main


Attention à bien mettre la lumière de la chemise en regard du tube d’air perpendiculaire au corps


On maintient ensemble,


Une douille pour maintenir le corps, l’autre pour entrer l’ensemble chemise piston ressort dans le corps, il n’y a plus qu’à serrer l’étau et c’est réassemblé.


Pose d’un joint torique neuf et réassemblage des deux corps

Voilà c’est fini, il ne reste plus qu’à remonter sur la DS ( rassurez vous, la 23 de la photo a une commande en pleine forme)


Il arrive que la cartouche de cire soit HS .Dans l’ordre: couvercle, joint torique, cartouche, cage.
(le couvercle est à dessertir avec un tournevis fin et solide)


La cartouche HS et une neuve (munie d’une agrafe de maintien de la tige qui sera enlevée pour le montage définitif)


Joint torique Hs et joint neuf


On commence le réassemblage


Il reste le couvercle à ressertir en utilisant un tube de cuivre (ou autre de même Ø que la cage) positionné sur celle-ci et en frappant légerement le tube avec un marteau

C’est terminé


La cartouche va rejoindre le corps


C’est fini, vue intérieure


Vue extérieure.

Il y a deux autres techniques possibles pouvant éviter de fileter le tube de sortie, mais l’une met en danger la cartouche de cire et l’autre demande pas mal d’habileté pour fabriquer l’outil d’extraction. Elle n’est à mettre en oeuvre qu’en cas de corrosion très importante de l’alu. (à la base du tube qui sera fileté).
Si la base du tube présente un creux provoqué par la corrosion, ne pas utiliser la méthode ci dessus (le tube se sectionnerait à sa base) Le cas étant très rare, j’expliquerai ultérieurement la fabrication de l’outil ,bien que je sois plutôt partisan d’effectuer ou faire effectuer un cordon de renfort par soudure alu ,c’est définitif et solide.

30 avril 2013
A noter que depuis quelques temps, on commence à voir apparaitre sur différents sites cette méthode de remise en état, mais avec pour système d’ouverture l’utilisation d’un jet .
Je déconseille fortement cette solution, (sauf corrosion du tube) . Il s’agit de la technique que je n’ai pas expliquée parce qu’il en résulte la destruction de la cartouche de cire, et parfois même l’endommagement du piston. La contrainte est trop importante sur ces deux éléments. La cartouche de cire n’est que très rarement à remplacer. A titre d’exemple, une de mes 21 possède sa commande d’air additionnel d’origine , uniquement restaurée avec cette méthode, la cartouche de cire est d’origine, je n’ai changé que le joint d’étanchéité de la cage.