Votre IE révisée et correctement entretenue ne vous posera sans doute jamais de souci.

Avec toutes mes injections, je n’ai rencontré malgré les centaines de milliers de km, que des pannes mineures.

A la fin des années 80, il était encore possible de trouver un garage Citroën pouvant résoudre un problème d’injection. Ce temps là est définitivement révolu. Les mécanos (et même concessionnaires ,enfin la mode actuelle est à l’appellation Distributeur ) Citroën en activité n’offrent pas grand chose, rien d’autre qu’admirer nos 21 et 23.
« Les réparer? Il n’y a plus de pièces, plus de main d’œuvre, on est au 3eme millénaire mon bon Monsieur (Dame, Demoiselle), mais décidément qu’est ce qu’elle est belle votre DS ! Une reprise contre une (très) grosse remise ça vous tente? » NAN !!!!

Juste pour rire: Appelez un garage Citroën en expliquant que votre IE est en panne et que vous leur demandez assistance…Je parie qu’ils seront pratiquement tous débordés ou que le technicien sera en vacances, que l’attente sera longue, qu’ils vous conseillent d’appeler un confrère, mais venez nous voir avec votre DS !!
Tiens! ça me donne l’idée d’un quizz ou d’un jeu.
Rouler sereinement avec une IE c’est aussi pouvoir rejoindre sa destination autrement que sur une remorque.

Une fois de plus, je ne traite que de l’injection..

Quelques accessoires courants et un peu d’outillage dont voici la liste sont amplement suffisants :

  • un relais courant (pas besoin qu’il soit identique à ceux de votre DS),
  • un assortiment de cosses électriques,
  • quelque dominos d’électricien,
  • un bobine de câble électrique de 1.5 à 2mm2,
  • quelques résistances (magasin d’électronique,valeurs approximatives 100 Ohms, 100Ohms ,2kOhms, 5kOhms), ou mieux, une résistance ajustable variant de 0 à 5000 Ohms environ.
  • une lime à contact, ou de l’abrasif de grain 400 à 1000,
  • une bombe de WD40,
  • quelques colliers rapides en plastique,
  • 2 aiguilles de couture (leur rôle est de les piquer dans une gaine ou un contact peu accessible pour effectuer des mesures électriques facilement),
  • un rouleau de scotch d’électricien
  • un morceau de durite transparente (pour carburant).

Et pour l’outillage :

  • une pince fine d’électricien,
  • une pince plate ou multiprise,
  • un jeu de tournevis,
  • un marteau,
  • clefs de 8, 9, 10, 11,12, 13.
  • un multimètre,
  • un jeu de tournevis.

Armé de cette trousse somme toute minimale , il y a pratiquement de quoi palier à toutes les défaillances pouvant se produire en cours de route. Il ne reste que la pompe à essence qui, si elle rend définitivement l’âme, vous laissera sur le bord de la route. Mais rien n’empêche d’en avoir un modèle courant dans le coffre. Pour quelques euros n’importe quelle casse sera capable de vous vendre par exemple une pompe de 106 Peugeot.

Comment et quand utiliser cette liste? Dans la rubrique « En panne sur le bord de la route«