Quelles sont les réelles cotes des DS IE ?

Deux magazines font référence, il s’agit de La vie de l’auto (LVA) et Rétroviseur.

On y trouve les DS IE Confort et Pallas version 21 et 23 Berlines.

–  de 1200€ pour une DS 21 IE confort à reprendre totalement (il ne s’agit bien sur pas d’une épave).
–  à 19000€ pour une belle DS 21 IE  confort (un état concours pouvant bien sûr justifier d’un prix bien supérieur).
–  de 1100€  à 21000 € (21 IE Pallas).
–  de 1200€ à 19500€ (23  IE confort ).
–  de 2300€ à 25000€ (23 IE Pallas ).


Les cotes LVA/rétoviseur étant très proches, je me contente d’y apporter la pondération d’un utilisateur, en tenant compte de l’état de la carrosserie, de la mécanique, de l’intérieur, et de l’injection, et en y apportant l’expérience que j’ai  de ces modèles.

Un petit calcul simple:

Pour une très belle DS (pas un état concours !!!)
DS 21 ie pallas Janvier 1970 à sa sortie 22180 fr soit 24215 € actuels  sa cote actuelle 21000€.
Ds 23 ie pallas janvier 1975 à sa sortie 35852 fr soit 26699 € actuels  sa cote actuelle 25000€.

Conversion faite à l’aide de ce site

La DS a pratiquement rejoint son tarif de voiture neuve. Aucune de ses contemporaines de grande série n’y est parvenue, loin s’en faut. Pire la tendance n’est pas réjouissante pour les amateurs, les tarifs continuent à grimper. Jusqu’où ?

Ce que j’en pense? Que la DS devient un placement financier, que les vrais amateurs peu fortunés ne peuvent plus se les offrir et que voir une telle voiture condamnée à rester stockée pour être revendue avec un bénéfice à la clé me désespère.
Pour nous qui roulons avec nos DS, il n’y a pas de quoi se féliciter de l’envolée des prix. Les spéculateurs auto de tous poils achètent les très beaux modèles, les stockent sans rouler bien sûr, et revendent avec une bonne plus value.
Pour nous, ce sont des DS perdues que nous ne verrons plus sur la route d’ici longtemps.

Cette envolée de prix provoquent d’autres dégâts en chaine: inflation du prix des pièces de rechange, augmentation des primes d’assurances, augmentation des vols, d’ici à se prendre un contrôle fiscal parce qu’on roule en DS il n’y a qu’un pas.
Alors que faire? Pas grand chose, laisser les spéculateurs spéculer et nous occuper de nos IE en tentant d’en remettre le plus possible sur la route en apportant notre aide à tous ceux qui aiment cette voiture.


Photo extraite du Panthéon de l’automobile, Editions Anthèse

A quoi s’attendre ? Bien malin qui peut le dire. On peut juste supposer que le volume des ventes d’anciennes a encore quelques beaux jours devant lui. La répression à tout va, et l’aseptisation des voitures d’aujourd’hui incite de plus en plus d’amateurs à regarder en arrière pour au moins trouver un quelconque plaisir des yeux et de conduite. Quitte à se trainer sur la route et à se ramasser des prunes d’un côté tout en laissant des plumes de l’autre, qu’on soit une bonne laitière, ou accommodé aux petits pois, autant le faire dans la joie et la bonne humeur.

Et alors, nos IE dans tout ça ? Les cotes élevées c’est très bien, surtout pour l’égo du propriétaire (allez, avouez ! rouler en 21 ou 23 IEPallas c’est déjà un petit moment de gloire non ? et puis être dans une voiture plaisir à 25000€ ça en jette non ? ). C’est parfait aussi pour les vendeurs au porte monnaie rempli d’oursins …

Mais un vendeur a besoin d’un acheteur et DS ou pas, il y a des moments ou il faut savoir dire NAN ! Et revenir sur terre. 10 à 15000 € pour un très bel exemplaire, ce n’est déjà pas si mal. Je n’encouragerai jamais personne à dépenser au delà. C’est déraisonnable. Malgré tout le bien que je pense des DS, je ne vois pas ce qui peut justifier d’ajouter un centime de plus. Quand les acheteurs n’achèteront plus, les vendeurs ne vendront plus, et les prix baisseront. Logique non ?

 

Ne râlez pas si je critique, les électroniciens sont tous des râleurs qui s’ingénient à pratiquer l’humour froid. Mais le cœur y est, sinon ce site n’aurait jamais vu le jour.

Salva